Le foie

Le foie Le foie est un organe extrêmement complexe, présent chez les vertébrés et certains invertébrés, qui participe à la captation, la transformation et (…)

Le foie

Le foie est un organe extrêmement complexe, présent chez les vertébrés et certains invertébrés,  qui participe à la captation, la transformation et l’accumulation de métabolites et est responsable de la neutralisation et l’élimination de substances toxiques.

Anatomie et structure

Le foie est la plus grande glande du corps humain, pesant environ 1500 g chez l’adulte. Il est situé dans la cavité abdominale, dans le quadrant supérieur droit, juste en dessous du diaphragme. Anatomiquement, le foie est recouvert par une fine capsule de tissu conjonctif appelée capsule de Glisson et divisé anatomiquement en quatre lobes : droit, gauche, carré et caudé, séparés par des septa fibreux et dont les deux premiers représentent la plus grande partie. La capsule de Glisson est plus épaisse autour du hile (rainure transversale sur sa face inférieure) par où la veine porte et l’artère hépatique pénètrent et les canaux hépatiques et lymphatiques sortent du foie (Fig.1).

Fig.1.  Représentation schématique du foie

Le composant structurel de base du foie est la cellule hépatique ou hépatocyte. Ces cellules épithéliales sont regroupées en plaques anastomosées entre elles, formant des unités morpho-fonctionnelles – les lobules hépatiques (Fig.2).  Aux endroits où trois lobules entrent en contact, les éléments du tissu conjonctif sont plus abondants. Ces régions sont appelées espaces porte (3 à 6 espaces porte / lobule chez l’Homme)  et contiennent, en plus des vaisseaux sanguins, des voies biliaires avec un épithélium simple cubique caractéristique, des branches de l’artère hépatique et  des branches de la veine porte (le plus grand des 3 composants de la triade portal). L’axe longitudinal de chaque lobule classique est occupé par la veine centrolobulaire, ou veine centrale, à partir de laquelle les plaques d’hépatocytes irradient, étant séparées les unes des autres par des capillaires – les sinusoïdes hépatiques. Associées aux cellules du revêtement endothélial des sinusoïdes, il existe des cellules phagocytaires – les cellules de Kupffer.

Fig.2. Représentation schématique des lobules hépatiques à gauche un lobule entier et à droite une coupe transversale)

Circulation  

Le foie est un organe très vascularisé par lequel passe 25% du sang pompé par le cœur. Le flux sanguin pénètre le hile hépatique, par la veine porte qui transporte le sang riche en nutriments et pauvre en oxygène provenant de l’appareil digestif, du pancréas et de la rate, et  par l’artère hépatique qui fournit le foie en sang oxygéné provenant du tronc cœliaque de l’artère abdominale.

Le sang provenant de ces deux voies (artère hépatique et veine porte) est libéré dans les sinusoïdes, où il se mélange et est traité par les hépatocytes, sortant du foie par la veine cave inférieure en direction de l’oreillette droite du cœur. D’autre part, la bile synthétisée par les hépatocytes est transportée à travers les voies hépatiques et rejetée dans la vésicule biliaire afin d’être concentrée et stockée.

Fonctions

Le foie est une glande mixte, les fonctions exocrine et endocrine étant exécutées par la même cellule – l’hépatocyte.

Il possède des fonctions multiples et variées et participe à des processus tels que:

– La digestion: Le foie secrète la bile primaire de forme continue, modifiée par les cellules du revêtement épithélial des voies et de la vésicule biliaire et transformée en bile, qui est stockée dans vésicule biliaire et a une action dans la digestion et l’absorption des graisses;

– La biosynthèse: Le foie est responsable de la synthèse active d’approximativement 90% des protéines plasmatiques (toutes, excepté les immunoglobulines) et de leur libération graduelle dans le flux sanguin;

– Le métabolisme énergétique: Les cellules hépatiques dégradent et accumulent des métabolites. C’est le cas du glucose qui est stocké sous forme de glycogène et libéré selon les besoins de l’organisme. De cette manière, le foie maintient le glucose dans des niveaux normaux. Il synthétise aussi le glucose et des lipides. Le glucose peut être synthétisé à partir d’autres sucres (par exemple de fructose ou le galactose) ou de différentes sources de carbohydrates tels que les lipides ou les acides aminés, dans un processus appelé néoglucogenèse. Le foie stocke également des vitamines en grande quantité, constituant les principales réserves en vitamine A, D et B12;

– La désintoxication et la neutralisation: L’élimination de l’ammoniac présent dans le corps est une des fonctions essentielles du foie. Cet ammoniac qui provient de deux sources principales, la désamination des acides aminés et la synthèse par les bactéries du tube digestif, est transformé en urée qui sera éliminé ultérieurement dans l’urine. Le foie dégrade aussi les hormones et inactive les drogues et les toxines.

– Autres fonctions: Les cellules de Kupffer reconnaissent et endocytent les micro-organismes. Cette fonction est très importante car le sang provenant de la veine porte transporte un grand nombre de micro-organismes. Ces cellules phagocytaires éliminent aussi les débris cellulaires et les hématies sénescentes du sang. Le fer des hématies vieillissantes est métabolisé par le foie.

7177 Visualizações 1 Total

References:

  • Gartner, L.P.  and Hiatt, J.L. (2007). Color textbook of histology. 3rd ed. Atlanta: Elsevier Saunders. p429-440.
  • Guénard, H. (2001). Physiologie humaine. 3rd ed. Rueil-Malmaison: Éditions Pradel. p421-428.
  • Junqueiro, L. and Carneiro, J. (2004). Histologia Básica. Rio de Janeiro: Guanabara Koogan. P324-334
  • Stevens, A. and Lowe, J. (1997). Human histology. 2nd ed. London: Times Mirror International Publishers Limited. p215-223.
7177 Visualizações

A Knoow é uma enciclopédia colaborativa e em permamente adaptação e melhoria. Se detetou alguma falha em algum dos nossos verbetes, pedimos que nos informe para o mail geral@knoow.net para que possamos verificar. Ajude-nos a melhorar.